Autres pages concernant le genre Ceratina : Belgique - France - France
Atlas Hymenoptera - Atlas of the European Bees - STEP Project
Accueil >> European Bees
Auteurs(s) :

Michael Terzo & Pierre Rasmont

Atlas of the European Bees: genus Ceratina

This page is constructed in the framework of the STEP Project
"Status and Trends of European Pollinators"
Coordinator: Simon Geoffrey Potts, University of Reading

STEP Partners to Objective 1 (Document the status and trends of pollinators, map distributions):
University of Mons (Prof. Pierre Rasmont; Denis Michez; Stephanie Iserbyt; Yvan Barbier)
University of Reading (Stuart Roberts)

First on line 23.III.2011

Citation: Terzo M. & Rasmont P. 2011. Atlas of the European Bees: genus Ceratina. STEP Project, Atlas Hymenoptera, Mons, Gembloux. http://www.zoologie.umh.ac.be/hymenoptera/page.asp?ID=192

Ceratina European bees

Latreille, 1802
 Cartes Photos
Afficher uniquement ce taxon Ceratina (Ceratina) cucurbitina (Rossi 1972)
Ceratina cucurbitina présente une distribution holoméditerranéenne étendue. Elle est présente et même très abondante partout autour de la Méditerranée, à l'exception de la plaine de la Cukurova, ainsi que sur les grandes îles méditerranéennes à l'exception de Chypre. Elle est pourtant présente sur les premiers contreforts du Taurus qui bordent cette plaine de la Cukurova (Terzo et al., 1999).
En péninsule ibérique, elle est présente partout, y compris à l'extrémité de la pointe nord-ouest de l'Espagne où sont absentes toutes les autres espèces du genre. En Gaule, l'espèce est très abondante jusqu'au 45ème parallèle. Au-delà de ce parallèle, elle est plus localisée, sauf sur la façade est de la France où elle reste assez abondante en Franche-Comté puis remonte le Rhin jusqu'aux environs de Frankfort. Elle est également très abondante dans les Balkans et dans l'ouest de la Turquie. Elle est plus rare dans l'est de la Turquie où elle atteint la limite orientale de sa distribution. On la trouve cependant au nord-est de la Mer noire. Les données de ce travail ne confirment pas sa présence en Egypte (Gerstaecker, 1869).
L'espèce est principalement présente en plaine. Ses effectifs diminuent avec l'altitude. On peut cependant la trouver jusqu'à près de 2.250 m d'altitude.
La phénologie des femelles est estivale. Celle des mâles est plus printanière avec un pic d'abondance en mai. Les deux sexes sont présents de mars à octobre. Une deuxième génération de mâle semble apparaître entre septembre et octobre. Il s'agit très probablement d'une nouvelle génération de mâles qui quittent le nid pour ensuite trouver un nouveau refuge pour passer l'hiver. Il est possible que des femelles de cette nouvelle génération sortent également des nids. Au quel cas, les effectifs de cette génération sont cachés par ceux de la génération précédente.
La plupart des observations montrent que C. cucurbitina niche préférentiellement dans les tiges de Rubus, dont notamment Rubus ulmifolius Schott. En France, elle niche également dans des tiges de Daucus carota L., Dipsacus sp., Euphorbia characias L., Foeniculum vulgare Mill., Sambucus nigra L. et Vitis vinifera L. En Grèce, Pater A.W. Ebmer a observé un nid dans une tige de Vitex sp.
On trouvera des renseignements sur la nidification de l'espèce dans Carrière (1995), Decuyper (1993), Dufour & Perris (1840) et Maeta et al. (1997a, b).
L'espèce est très polylectique.
M. Terzo
carto
Ceratina (Ceratina) cucurbitina (7438 specimens)
Main sources : Terzo, 2000
Last update : 11.III.2011
Number of specimens: 7438
photo
Ceratina sp. >>> galerie photos
auteur(s) : Yvan Barbier
F, Gonfaron
sur Lavandula
 photo
Ceratina cucurbitina
auteur(s) : M. Terzo
Genitalia mâle (face dorsale - ventrale - profil gauche - vue arrière)
 photo
Ceratina cucurbitina
auteur(s) : M. Terzo
Male: hind leg - St6 & T7 in ventral view
Afficher uniquement ce taxon Ceratina (Dalyatina) parvula Smith 1854
Ceratina parvula présente une distribution holoméditerranéenne. En Méditerranée, sa distribution est essentiellement côtière et témoigne ainsi du caractère très thermophile de l'espèce. En effet, contrairement à C. cucurbitina, elle est très abondante dans la plaine de la Cukurova (Terzo et al., 1999). Partout ailleurs, elle semble assez rare et localisée. Pour la péninsule ibérique, nos observations n'ont pas pu confirmer celles de Dusmet y Alonso (1923) dans le centre de l'Espagne (Le Goff & Terzo, 1999). Paradoxalement, C. parvula est la seule Cératine présente sur les Îles Canaries. De même, alors qu'elle se distribue essentiellement le long du littoral méditerranéen, elle n'est pratiquement présente au Maroc qu'à l'intérieur des terres. Les données de l'est de la Turquie et du Kopet Dag semblent témoigner d'une distribution disjointe, reliques d'une distribution jadis plus vaste. Kocourek (1998) la renseigne également en Egypte, ce que nos données ne confirment pas mais sa présence n'y est pas improbable.
Elle est essentiellement estivale, avec un pic d'abondance en juillet pour les femelles. Les mâles sont beaucoup plus rares et semblent plus printaniers que les femelles. Ces dernières se rencontrent le plus fréquemment d'avril à août.
En France comme en Turquie, elle niche dans les tiges de Rubus sp. En France également, Lichtenstein (1876) a découvert un nid dans une tige de Rhus coriaria L. (Anacardiaceae). A Chypre, Mavromoustakis (1949) a découvert des nids dans des tiges sèches de Anchusa sp., Echium sp. (Boraginaceae) et Asphodelus sp. (Liliaceae).
Le Goff (1995) et Le Goff & Terzo (1999) donnent de plus amples informations sur la biologie de l'espèce.
Sa très petite taille est probablement responsable du peu d'observations qui concernent les fleurs butinées par cette espèce: Apiacea: Eryngium sp.; Asteraceae: Dittrichia viscosa (L.) Greuter; Liliaceae: Asphodelus sp.; Resedaceae.
En France, Le Goff (1995) l'a observée sur Lavandula latifolia Méd. (Lamiaceae). A Chypre, Mavromoustakis (1949) l'a observée sur Rubus ulmifolius anatolicus Focke (Rosaceae). Pour l'Algérie, Saunders (1908) ajoute Centaurea seridis L. (Asteraceae).
M. Terzo
carto
Ceratina (Dalyatina) parvula (611 specimens)
Main sources : Terzo, 2000
Last update : 11.III.2011
Number of specimens: 611
photo
Ceratina parvula
auteur(s) : M. Terzo
Male: hind leg - St§ & T7 in ventral view
Afficher uniquement ce taxon Ceratina (Euceratina) acuta Friese 1896
Ceratina acuta présente une distribution ponto-méditerranéenne centrée sur la mer Egée. Elle s'étend largement vers le nord jusqu'au sud de l'Allemagne et de la Tchéquie à l'ouest et jusqu'au sud de l'Oural (Orenbourg, env. 55° de longitude) à l'est. La donnée la plus à l'est est une femelle capturée à Semey au Kazakhstan (env. 50°N 80°E). Cette région est couverte de steppe boisée et délimite le nord de l'Asie Centrale.
Bien qu'elle soit plus fréquente en plaine, C. acuta est l'une des deux espèces, avec C. zwakhalsi, que l'on peut rencontrer jusqu'à près de 3.000 m d'altitude.
Mâles et femelles apparaissent au mois d'avril. Leurs effectifs vont croissant jusqu'en juin, restent important jusqu'en août puis diminuent très fortement en septembre. On trouve encore quelques spécimens jusqu'en novembre.
Nous n'avons aucune donnée sur la nidification de cette espèce.
Nos seules données concernant les fleurs butinées par cette espèce (4 spécimens) ne renseignent que Inula sp. (Asteraceae), Scabiosa atropurpurea L. (Dipsacaceae) et une Apiaceae indéterminée. En Ukraine toutefois, Osychnyuk (1959) l'a également observée sur Carduus acanthoides L. (Asteraceae), Echium vulgare L. (Boraginaceae), Matricaria chamomilla L. (Asteraceae), Onopordum acanthium L. (Asteraceae), Robinia pseudacacia L. (Fabaceae), Rubus caesius L. (Rosaceae), Salvia nemorosa L. (Lamiaceae), Stachys recta L. (Lamiaceae) et Veronica teucrium L. (Scrophulariaceae) auquels Pesenko (1974) ajoute Convolvulus arvensis L. (Convolvulaceae).
M. Terzo
carto
Ceratina (Euceratina) acuta (369 specimens)
Main sources : Terzo 2000
Last update : 23.II.2011
Number of specimens: 369
photo
Ceratina acuta
auteur(s) : M. Terzo
Face et dorsum de la femelle
 photo
Ceratina acuta
auteur(s) : M. Terzo
Male: hind leg - St6 & T7 in ventral view
Afficher uniquement ce taxon Ceratina (Euceratina) albosticta Cockerell 1931
Ceratina albosticta présente une distribution mauritanienne. A l'exception d'une seule donnée en Espagne (Merida), l'espèce est endémique du Maghreb où elle est présente aussi bien sur les côtes atlantique et méditerranéenne qu'à l'intérieur des terres et dans les montagnes de l'Atlas où elle atteint les 1.750 m d'altitude.
Elle présente une phénologie univoltine printanière avec un pic d'abondance en mai, période la plus fleurie au Maghreb.
En Tunisie, Daly (1983a) a récolté des nids de cette espèce dans des tiges de Rubus ulmifolius Schott. et d'autres plantes herbacées, aussi bien en milieu humide et sub-humide que semi-aride. Au Maroc, nous avons observé des nids dans des tiges de Rosa sp.
Nos observations et les récoltes de M. Desmier de Chenon (coll. MNHNP) montrent que ses choix floraux se portent principalement sur les carduées.
M. Terzo
carto
Ceratina (Euceratina) albosticta (264 specimens)
Main sources : Terzo 2000
Last update : 23.II.2011
Number of specimens: 264
photo
Ceratina albosticta
auteur(s) : M. Terzo
Male: hind leg - St6 & T7 in ventral view
Afficher uniquement ce taxon Ceratina (Euceratina) bifida Friese 1900
Bien qu'elle ne soit pas présente dans la région pontique, C. bifida présente une distribution ponto-méditerranéenne selon la classification de De Latin (1967). Elle n'est présente que dans le croissant climatique thermoméditerranéen centré sur la plaine de la Cukurova (Turquie, prov. d'Adana) à l'exception de Chypre. La majorité de ses effectifs se situe sous les 500 m d'altitude. Une seule donnée se situe un peu au-delà de 1.000 m d'altitude.
L'espèce est assez rare. Des spécimens ont été capturés de mars jusqu'à novembre.
Les rares nids observés l'ont été dans des tiges de Rubus sp.
Il n'existe aucune donnée sur les choix floraux.
M. Terzo
carto
Ceratina (Euceratina) bifida (46 specimens)
Main sources : Terzo 2000
Last update : 11.III.2011
Number of specimens: 46
photo
Ceratina bifida
auteur(s) : M. Terzo
Mâle: patte postérieure droite - St6 et T7 en vue ventrale
Afficher uniquement ce taxon Ceratina (Euceratina) callosa (Fabricius 1794)
Ceratina callosa présente une distribution atlanto-méditerranéenne. Sa distribution épouse le climat méditerranéen (distribution de l'olivier), est centrée sur la Méditerranée occidentale et s'étend depuis la côte atlantique du Maroc et du Portugal jusqu'à la côte Adriatique dans le nord de l'Italie. Elle est présente en Corse et en Sardaigne mais est absente des Îles Baléares. Essentiellement présente en plaine, elle peut parfois se rencontrer jusqu'à près de 2.000 m d'altitude dans les montagnes de l'Atlas.
Elle niche essentiellement dans les tiges de Rubus, dont Rubus ulmifolius Schott. Daly (1983a) l'a également observée dans des tiges de plantes herbacées.
La phénologie des femelles est plutôt estivale, avec une pic d'abondance en juillet. Celle des mâles est plus printanière qu'estivale, avec un pic d'abondance en mai.
Bien que l'espèce ait été récoltée en grande quantité, nos données florales sont rares et ne concernent que deux familles: Asteraceae: Carduus sp., Centaurea calcitrapa L., C. solstitialis L., Onoprodum sp.; Lamiaceae: Calamintha sp., Lavandula angustifolia Mill., L. multifida L.
En Espagne, Espeso & Gayubo (1988) l'ont trouvée sur Ruta sp. (Rutaceae) et Convolvulus arvensis L. (Convolvulaceae), et Gayubo et al. (1989) sur Echium sp. (Boraginaceae).
Les données d'Algérie fournies par Saunders (1908) ne sont pas reprises car Ceratina callosa a pu être confondue avec C. chalybea ou avec l'une ou l'autre des nouvelles espèces du Maghreb décrites par Daly (1983a).
M. Terzo
carto
Ceratina (Euceratina) callosa (684 specimens)
Main sources : Terzo 2000
Last update : 11.III.2011
Number of specimens: 684
photo
Ceratina callosa
auteur(s) : M. Terzo
Male: hind leg - St6 & T7 in ventral view
Afficher uniquement ce taxon Ceratina (Euceratina) chalcites Germar 1839
Ceratina chalcites présente une distribution holoméditerranéenne en dehors du fait qu'elle soit absente du Maghreb. Elle est également absente des grandes îles de la Méditerranée à l'exception de la Corse et de la Sicile. Sa distribution s'étend du Portugal jusqu'au Kopet Dag. La sous-espèce assoroensis se reconnait à son abdomen vert au lieu de bleu et est particulièrement abondante en péninsule italique, en Sicile et dans les Balkans. En Sicile plus particulièrement, elle représente la quasi-totalité des effectifs de l'espèce, ce qui justifie son statut de sous-espèce. La sous-espèce ebmeri est entièrement noire, sans reflet métallique vert ou bleu. Elle est endémique de la région de Hakkari en Turquie où elle vit à une altitude comprise entre 1.500 et 2.500 m.
La phénologie des trois sous-espèces est estivale, s'étend d'avril-mai à septembre-octobre, avec un pic d'abondance en juin pour les mâles et en juillet pour les femelles.
Des nids ont été observés dans des tiges de grand diamètre de plantes herbacées ligneuses ou d'arbustes (Apiaceae, Brassicaceae, Caprifoliaceae, Liliaceae, Rosaceae). On trouvera des renseignements sur la nidification de l'espèce dans Carrière (1995) et Grandi (1957).
L'espèce est très polylectique: Apiaceae, Carduées, Boraginaceae, Campanulacea, Dipasacaceae, Euphorbiaceae, Lamiaceae, Liliaceae, Malvaceae, Oleaceae, Simaroubaceae, Rutaceae, Rosaceae.
M. Terzo
carto
Ceratina (Euceratina) chalcites (966 specimens)
Main sources : Terzo 2000
Last update : 11.III.2011
Number of specimens: 966
photo
Ceratina chalcites
auteur(s) : M. Terzo
Male: hind leg - St6 & T7 in ventral view
Afficher uniquement ce taxon Ceratina (Euceratina) chalybea Chevrier 1872
Ceratina chalybea présente une distribution holoméditerranéenne étendue. On la trouve depuis la côte atlantique du Portugal jusqu'au Caucase et la Mer Caspienne. Elle n'est abondante qu'en région méditerranéenne. Plus au Nord, elle est beaucoup plus localisée. Elle atteint le nord de la France. En Allemagne, elle s'étend à l'ouest en suivant le Rhin et atteint à l'est la région du Thüringen en venant des Balkans. Au Maroc comme en Turquie, l'espèce semble éviter les zones de climat thermoméditerranéen et se cantonne aux montagnes qui les bordent (Terzo et al., 1999). En France par contre elle semble éviter les hautes altitudes des alpes. Elle semble ainsi suivre le modèle de la lentille de Gorodkov (1986a, b). On peut rencontrer l'espèce jusqu'à près de 2.500 m d'altitude.
Sa phénologie est univoltine et estivale.
Sa nidification a été particulièrement bien étudiée par Malyshev (1913). Elle niche principalement dans les tiges de Rubus, dont Rubus ulmifolius Schott. Le prof. J. Leclercq l'a également vu nicher dans une tige de Dipsacus sp. A Tbilisi (Georgie), un nid a été observé dans une tige d'Ailanthus sp.
L'espèce est très polylectique.
M. Terzo
carto
Ceratina (Euceratina) chalybea (1356 specimens)
Main sources : Terzo, 2000
Last update : 11.III.2011
Number of specimens: 1,356
photo
Ceratina chalybea
auteur(s) : M. Terzo
Genitalia mâle (vue dorsale - ventrale - profil gauche)
 photo
Ceratina chalybea
auteur(s) : M. Terzo
Male: hind leg - St6 & T7 in ventral view
Afficher uniquement ce taxon Ceratina (Euceratina) christellae Terzo 1998
Le peu de données actuellement disponible ne permet pas d'établir avec précision le distribution de cette espèce. Elle semble toutefois présenter une distribution iranienne. A l'exception d'une donnée sur la côte méditerranéenne de la Turquie, l'espèce semble se cantonner aux montagnes de l'Est de la Turquie et du Nord-Ouest de l'Iran où elle vit entre 1250 et 2000 m d'altitude.
M. Terzo
carto
Ceratina (Euceratina) christellae (27 specimens)
Main sources : Terzo 2000
Last update : 11.III.2011
Number of specimens: 27
Afficher uniquement ce taxon Ceratina (Euceratina) chrysomalla Gerstaecker 1869
Ceratina chrysomalla présente une distribution ponto-méditerranéenne centrée sur la plaine de la Cukurova, au climat thermoméditerranéen, où elle abonde ainsi qu'à Chypre. Partout ailleurs elle est rare et localisée. Sa distribution s'étend jusqu'aux Balkans vers l'ouest et jusqu'à la mer Caspienne vers l'est. Elle semble se cantonner entre les latitudes de 34° et 42° bien qu'on l'ait découverte en Ukraine dans la province de Rostov (Pesenko, 1974) ainsi qu'au Kazakhstan (Mukhet). On la trouve essentiellement en plaine mais elle peut atteindre les 1.500 m d'altitude.
L'espèce est univoltine avec un pic d'abondance entre mai et juin. On la rencontre essentiellement entre avril et août.
Aucun autre site de nidification autre que dans des tiges de Rubus sp. n'a été observé.
A Chypre, Mavromoustakis (1949, 1954) l'a observée sur Anchusa sp. (Boraginaceae), Centaurea hyalolepis Boiss. (Asteraceae), Inula viscosa Ait. (Asteraceae), Malva sylvestris L.(Malvaceae), Rubus ulmifolius anatolicus Focke (Rosaceae), Salvia sp. (Lamiaceae) et Sinapis alba L. (Brassicaceae).
M. Terzo
carto
Ceratina (Euceratina) chrysomalla (214 specimens)
Main sources : Terzo 2000
Last update : 11.III.2011
Number of specimens: 214
photo
Ceratina chrysomalla
auteur(s) : M. Terzo
Mâle: patte postérieure droite - St6 et T7 en vue ventrale
Afficher uniquement ce taxon Ceratina (Euceratina) cyanea (Kirby 1802)
Ceratina cyanea présente la plus vaste distribution holoméditerranéenne du sous-genre Euceratina. Paradoxalement, elle est quasiment absente du Maghreb. Elle est la seule espèce qui soit largement distribuée au-delà des 52° de latitude Nord et qui ait franchi la Manche et la Mer du Nord pour atteindre l'Angleterre et le sud de la Norvège (Strand, 1898). Vers l'est, elle s'étend jusqu'aux frontières de l'Asie Centrale. Elle est la plus fréquente en plaine mais peut atteindre les 2.250 m d'altitude.
Sa phénologie est clairement univoltine et estivale avec un pic d'abondance en juillet pour les femelles et de mai à juillet pour les mâles.
Elle niche principalement dans les tiges de Rubus sp. mais on a pu l'observer également dans des tiges de Sambucus sp., Euphorbia characias L. et Vitis vinifera L.
Elle est très polylectique.
M. Terzo
carto
Ceratina (Euceratina) cyanea (4510 specimens)
Main sources : Terzo, 2000
Last update : 11.III.2011
Number of specimens: 4,510
photo
Ceratina cyanea >>> galerie photos
auteur(s) : Baugnée JY
Theux, carrière de Staneu
 photo
Ceratina cyanea >>> galerie photos
auteur(s) : Nicolas J. Vereecken
Koksijde (B)
 photo
Ceratina cyanea >>> galerie photos
auteur(s) : JM Michalowski
RN Ile aux Corsaires - Liège
ID par Nicolas Vereecken
 photo
Ceratina cyanea >>> galerie photos
auteur(s) : JM Michalowski
RN Ile aux Corsaires - Liège
ID par Nicolas Vereecken
 photo
Ceratina cyanea
auteur(s) : M. Terzo
Female: front. The dense punture below front ocella makes it distinctive from C. nigrolabiata
 photo
Ceratina cyanea
auteur(s) : M. Terzo
Male: hind leg - St6 & T7 in ventral view
Afficher uniquement ce taxon Ceratina (Euceratina) cypriaca Mavromoustakis 1949
Ceratina cypriaca est une espèce endémique de l'île de Chypre. Il est probable quelle soit présente sur toute l'île bien que les données se résument aux rares captures que G.A. Mavromoustakis faisait aux alentours de Limassol. On la trouve à la côte comme sur les pentes du Mont Tröodos jusqu'à près de 1.500 m d'altitude.
L'espèce semble être estivale pour les femelles et plus printanière pour les mâles.
Mavromoustakis (1949) l'a observée sur Salvia sp. (Lamiaceae) et Marrubium vulgare apolum Heldr. (Lamiaceae).
M. Terzo
carto
Ceratina (Euceratina) cypriaca (16 specimens)
Main sources : Terzo, 2000
Last update : 11.III.2011
Number of specimens: 16
photo
Ceratina cypriaca
auteur(s) : M. Terzo
Mâle: patte postérieure droite - St6 et T7 en vue ventrale
Afficher uniquement ce taxon Ceratina (Euceratina) dallatorreana Friese 1896
Ceratina dallatorreana présente, dans sa patrie d'origine, une distribution holomediterranéenne thermophile étendue à l'Asie Centrale. C'est d'ailleurs la seule espèce holoméditerranéenne qui soit présente en Asie Centrale. Cette distribution pourrait paraître disjointe s'il n'y avait pas une donnée dans le Caucase et une autre dans le Kopet Dag. Elle est également l'une des deux espèces, avec C. parvula, qui soit présente sur toutes les grandes îles méditerranéennes. L'espèce a de plus été accidentellement introduite aux Etats Unis d'Amérique (Daly, 1966a). Contrairement aux autres espèces holoméditerranéennes comme C. cucurbitina, C. chalybea ou C. cyanea, C. dallatorreana affectionne le climat thermoméditerranéen et quasiment tropical de la plaine de la Cukurova. Bien qu'on puisse la trouver jusqu'à près de 2.000 m d'altitude, elle est absente des plus hautes montagnes telles que le Taurus, les Alpes, les Pyrénées et l'Atlas.
Ceratina dallatorreana est une des rares espèces d'Apoïdes qui se reproduit par parthénogenèse thélytoque (Daly, 1966a). Sa phénologie est pourtant clairement univoltine avec un pic d'abondance en juillet.
Sa nidification se déroule dans les tiges de Rubus sp. On l'a également observée dans une tige de Carduae. On trouvera des renseignements sur la nidification de cette espèce dans Daly (1966a).
En région méditerranéenne, elle visite les fleurs suivantes: Apiaceae: Eryngium campestre L.; Araliaceae: Hedera helix L.; Asteraceae: Carduus tenuiflorus Curt., Centaurea solstitialis L., Echinops sp., Onopordum macracanthum Schousboe, Urospermum dalechampii (L.) Scop. ex F.W.Schmidt; Boraginaceae: Echium plantagineum L., E. vulgare L.; Convolvulaceae: Convolvulus sp.; Dipsacaceae: Scabiosa atropurpurea L., S. rotata Bieb.; Fabaceae: Trifolium pratense L.; Rhamnaceae: Ziziphus lotus (L.) Lam.
En Espagne, Pérez-Inigo Mora & Gayuba (1989) l'ont observée sur Carlina vulgaris Salsb. (Asteraceae).
En Algérie, Saunders (1908) y ajoute Salsola kali L. (Chenopodiaceae).
M. Terzo
carto
Ceratina (Euceratina) dallatorreana (813 specimens)
Main sources : Terzo, 2000
Last update : 11.III.2011
Number of specimens: 813
photo
Ceratina dallatorreana
auteur(s) : M. Terzo
Male: hind leg - St6 & T7 in ventral view
 photo
Ceratina dallatorreana
auteur(s) : M. Terzo
Female: Sterna 2- 3 showing typical half moon shaped wax glands
Afficher uniquement ce taxon Ceratina (Euceratina) dalyi Terzo 1998
Le peu de données concernant Ceratina dalyi semble indiquer qu'elle est endémique des montagnes du Kopet Dag où elle a été capturée en juillet à une altitude comprise entre 1.600 et 2.000 m.
M. Terzo
Afficher uniquement ce taxon Ceratina (Euceratina) denesi Terzo 1998
L'espèce n'est connue que par l'holotype, un mâle capturé en mai dans la province d'Adana (Turquie).
M. Terzo
carto
Ceratina (Euceratina) denesi (1 specimen)
Main sources : Terzo, 2000
Last update : 11.III.2011
Number of specimens: 1
Afficher uniquement ce taxon Ceratina (Euceratina) dentiventris Gerstaecker 1869
Ceratina dentiventris présente une distribution holoméditerranéenne. Elle cependant beaucoup plus abondante dans la partie occidentale de la Méditerranée que dans la partie orientale à l'exception des Balkans. Elle est absente des Îles Baléares et de la majeure partie de la côte méditerranéenne espagnole, de Chypre et du Proche Orient. Elle très rare au Maghreb et rare en Turquie où elle évite les régions les plus chaudes.
En altitude, elle est un peu moins rare que C. dallatorreana et atteint les 2.250 m.
Sa phénologie est univoltine avec un pic d'abondance des deux sexes au mois de juillet. Contrairement à toutes les autres espèces, C. dentiventris est la seule qui présente une phénologie des mâles plus tardive que celle des femelles. Ces dernières sont en effet plus nombreuses que les mâles au printemps et moins nombreuses que les mâles en automne. Ceratina dentiventris étant une espèce fort proche de C. dallatorreana, il n'est pas impossible que, comme cette dernière, les femelles puissent se reproduire par parthénogenèse thélytoque.
Elle niche essentiellement dans les tiges de Rubus sp. Une donnée la renseigne dans une tige de Vitis vinifera L.
Elle est largement polylectique.
M. Terzo
carto
Ceratina (Euceratina) dentiventris (395 specimens)
Main sources : Terzo, 2000
Last update : 11.III.2011
Number of specimens: 395
photo
Ceratina dentiventris
auteur(s) : M. Terzo
Male: hind leg - St6 & T7 in ventral view
Afficher uniquement ce taxon Ceratina (Euceratina) ferghanica Morawitz 1876
Ceratina ferghanica présente une distribution turkestanaise qui s'étend depuis le Kopet Dag jusqu'Alma-Ata. Les rares données qui renseignent l'altitude semblent indiquer que l'espèce se trouve essentiellement en plaine, sous les 1.000 m d'altitude, et que sa phénologie est estivale avec un pic d'abondance en juin pour les mâles et en juillet pour les femelles.
Elle n'a été récoltée que sur Centaurea solstitialis L. (Asteraceae) et Marrubium vulgare L. (Lamiaceae).
M. Terzo
carto
Ceratina (Euceratina) ferghanica (8 specimens)
Main sources : Terzo, 2000
Last update : 11.III.2011
Number of specimens: 8
photo
Ceratina ferghanica
auteur(s) : M. Terzo
Male: hind leg - St6 & T7 in ventral view
 photo
Ceratina ferghanica
auteur(s) : M. Terzo
Terga 4 & 5 showing spines on the subapical margins
Afficher uniquement ce taxon Ceratina (Euceratina) gravidula Gerstaecker 1869
Ceratina gravidula présente la distribution la plus particulière, qui ne correspond à aucun des trois centres de dispersion post-glaciaire connus pour les Cératines ouest-paléarctiques, à savoir le Maghreb, la Turquie et l'Asie Centrale. Sa distribution est en effet centrée sur la péninsule italique et peut ainsi être qualifiée de adriato-méditerranéenne. Elle est particulièrement abondante en Italie et dans le sud de la France. Une seule donnée dans les Pyrénées espagnoles confirme sa présence en péninsule ibérique depuis que Dusmet y Alonso (1923) l'a découverte dans la province de Barcelone. En dehors de la Sicile et de Malte, elle est absente de toutes les îles de Méditerranée. Elle est présente, bien que rare et localisée, dans le nord des Balkans et de la Mer Noire. Dans les Alpes, elle atteint des altitudes proches de 2.000 m.
Elle semble nicher uniquement dans les tiges de Rubus sp.
Sa phénologie est univoltine avec un pic d'abondance en juillet pour les femelles. Les mâles sont plus régulièrement répartis de mai à septembre.
Les données florales ne concernent que la France: Apiaceae: Eryngium campestre L.; Asteraceae: Catananche caerulea L., Centaurea aspera L., C. collina L., C. jacea L., C. paniculata L., C. solstitialis L., Hieracium pilosella L.; Boraginaceae: Echium sp.; Dipsacaceae: Scabiosa atropurpurea L.; Lamiaceae: Lavandula angustifolia Mill.; Rosaceae: Potentilla sp., Rubus sp.
M. Terzo
carto
Ceratina (Euceratina) gravidula (298 specimens)
Main sources : Terzo, 2000
Last update : 11.III.2011
Number of specimens: 298
photo
Ceratina gravidula
auteur(s) : M. Terzo
Mâle. Habitus. Profil gauche
 photo
Ceratina gravidula
auteur(s) : M. Terzo
Male: hind leg - St6 & T7 in ventral view
Afficher uniquement ce taxon Ceratina (Euceratina) hakkarica Kocourek 1998
Ceratina hakkarica présente une distribution iranienne centrée sur les montagnes d'Hakkari et qui s'étend à l'ouest jusqu'au Taurus. Elle se distribue essentiellement entre 1.000 et 2.500 m d'altitude.
Les quelques récoltes ont été effectuées entre juin et août.
M. Terzo
carto
Ceratina (Euceratina) hakkarica (14 specimens)
Main sources : Terzo, 2000
Last update : 11.III.2011
Number of specimens: 14
Afficher uniquement ce taxon Ceratina (Euceratina) laevifrons Morawitz 1894
Ceratina laevifrons présente une distribution turkestanaise. Elle est présente dans toute l'Asie Centrale et s'étend même du sud de l'Iran jusqu'au nord du Kazakhstan et de la Mer Caspienne jusqu'en Kirghizie. Il s'agit vraisemblablement d'une espèce de plaine puisque la quasi-totalité des données se situent entre 0 et 250 m d'altitude. Une seule donnée est renseignée aux environs de 1.000 m d'altitude.
La phénologie de l'espèce est principalement printanière avec un pic d'abondance en mai. L'espèce est cependant active d'avril à octobre. La chute du nombre de données pour le mois de juillet peut signifier un biais dans l'échantillonnage, une période d'estivation de l'espèce ou encore l'existence d'une seconde génération.
La plupart des données florales sont le fruit des récoltes de V. Popov au jardin botanique de Douchanbe (Tadjikistan) dont une partie et citée dans Popov (1967). Il est par conséquent normal d'y retrouver des plantes exotiques pour l'Asie Centrale.
Ces données montrent que l'espèce est polylectique.
M. Terzo
carto
Ceratina (Euceratina) laevifrons (252 specimens)
Main sources : Terzo, 2000
Last update : 11.III.2011
Number of specimens: 252
photo
Ceratina laevifrons
auteur(s) : M. Terzo
Male: hind leg - St6 & T7 in ventral view
Afficher uniquement ce taxon Ceratina (Euceratina) loewi Gerstaecker 1869
Ceratina loewi présente une distribution ponto-méditerranéenne centrée sur la Mer Egée. Les données d'Israël sont peut-être dues à une confusion avec C. neocallosa. Il s'agit essentiellement d'une espèce très thermophile, de plaine, mais pouvant atteindre un peu plus de 1.500 m d'altitude.
L'espèce se rencontre de mars à novembre et semble plus fréquente au printemps qu'en été.
Elle niche dans des tiges de Rubus sp.
L'espèce a été récoltée sur Asteraceae: Carthamus sp.; Boraginaceae: Echium angustifolium Mill.; Brassicaceae: Sinapis arvensis L.
M. Terzo
carto
Ceratina (Euceratina) loewi (244 specimens)
Main sources : Terzo, 2000
Last update : 11.III.2011
Number of specimens: 244
photo
Ceratina loewi
auteur(s) : M. Terzo
Male: hind leg - St6 & T7 in ventral view
Afficher uniquement ce taxon Ceratina (Euceratina) maghrebensis Daly 1983
Ceratina maghrebensis présente une distribution mauritanienne. Elle est endémique du Maghreb. Au Maroc, on la trouve jusqu'à 2.250 m d'altitude et semble éviter la côte atlantique.
On trouve les deux sexes d'avril à août.
En Tunisie, Daly (1983a) a découvert des nids dans des tiges de Rubus sp. et de plantes herbacées, et uniquement en milieu semi-aride.
Les données florales sont rares: Apiaceae: Eryngium sp.; Asteraceae: Anthemis sp.; Lamiaceae: Thymbra sp.; Resedaceae: Reseda sp.
M. Terzo
carto
Ceratina (Euceratina) maghrebensis (180 specimens)
Main sources : Terzo, 2000
Last update : 11.III.2011
Number of specimens: 180
photo
Ceratina maghrebensis
auteur(s) : M. Terzo
Male: hind leg - St6 & T7 in ventral view
 photo
Ceratina maghrebensis
auteur(s) : M. Terzo
Male: Sternum 4
Afficher uniquement ce taxon Ceratina (Euceratina) mandibularis Friese 1896
Ceratina mandibularis présente une distribution ponto-méditerranéenne. Elle est extrêmement abondante dans tout le croissant de climat thermoméditerranéen centré sur la plaine de la Cukurova (Terzo et al., 1999), y compris à Chypre. Elle est plus rare et localisée en dehors de ce croissant où elle se cantonne aux altitudes inférieures à 1.000 m. Par sa présence dans le sud de l'Egypte, au bord du Nil (Luxor), Ceratina mandibularis est l'espèce la plus australe du sous-genre Euceratina.
Dans la Cukurova, nous n'avons trouvé de nids que dans les tiges de Rubus sp.
Tout comme d'autres espèces abondantes dans le croissant thermoméditerranéen centre sur la plaine de la Cukurova, tels que C. bifida, C. moricei, C. bispinosa et C. schwarzi, C. mandibularis présente une phénologie qui semble bivoltine avec un pic d'abondance principal au printemps, ici en mai, suivie d'une période d'estivation entre juin et août et puis d'un second pic d'abondance, toujours plus petit que le premier, à la fin de l'été. Il n'est pas possible actuellement de savoir s'il s'agit d'une seule génération avec une période de repos, ou de deux générations.
Nous ne l'avons observée que sur les fleurs de Rubus sp. (Rosaceae) où elle niche. A Chypre, Mavromoustakis (1949, 1954) l'a observée sur Ballota nigra L. (Lamiaceae), Eryngium creticum Lam. (Apiaceae), Inula crithmoides L. (Asteraceae) Lotus sp. (Fabaceae), Mentha longifolia Huds. (Lamiaceae) et Rubus ulmifolius anatolicus Focke (Rosaceae).
M. Terzo
carto
Ceratina (Euceratina) mandibularis (1344 specimens)
Main sources : Terzo, 2000
Last update : 11.III.2011
Number of specimens: 1,344
Afficher uniquement ce taxon Ceratina (Euceratina) mocsaryi Friese 1896
Ceratina mocsaryi présente une distribution atlanto-méditerranéenne. Elle est assez rare ce qui peut expliquer qu'on ne l'a pas encore trouvée en Italie (à l'exception d'une donnée dans les Alpes). Elle y est probablement présente, au moins dans le nord, puisqu'une donnée existe en Croatie. On l'a trouve jusqu'à 2.000 m d'altitude.
En Corse, Ferton a découvert son nid dans une tige de Rubus sp.
Sa phénologie semble être univoltine avec un pic d'abondance d'avril à juillet pour les mâles et en juin et juillet pour les femelles.
On la rencontre sur: Asteraceae: Centaurea jacea L., C. solstitialis L.; Boraginaceae: Echium vulgare L.; Convolvulaceae: Convolvulus arvensis L.; Dipsacaceae: Scabiosa atropurpurea L.; Lamiaceae: Lavandula angustifolia Mill., L. stoechas L.; Liliaceae: Muscari comosum (L.) Mill.; Lythraceae: Lythrum sp.
En Algérie, Saunders (1908) l'a également observée sur Allium sp. (Liliaceae), Centaurea calcitrapa L. et Onopordum macracanthum Schousboe (Asteraceae).
M. Terzo
carto
Ceratina (Euceratina) mocsaryi (248 specimens)
Main sources : Terzo, 2000
Last update : 11.III.2011
Number of specimens: 248
photo
Ceratina mocsaryi
auteur(s) : M. Terzo
Male: hind leg - St6 & T7 in ventral view
Afficher uniquement ce taxon Ceratina (Euceratina) moricei Friese 1899
Ceratina moricei présente une distribution ponto-méditerranéenne. Elle est la seconde espèce en abondance, après C. mandibularis, dans tout le croissant de climat thermoméditerranéen centré sur la plaine de la Cukurova (Terzo et al., 1999), y compris à Chypre. Elle est extrêmement rare et localisée en dehors de ce croissant et se cantonne aux altitudes inférieures à 1.000 m.
Elle niche dans les tiges de Rubus sp.
Comme C. mandibularis, C. moricei présente un pic d'abondance au printemps, mais contrairement à celle-ci, elle ne semble pas présenter de second pic d'abondance à la fin de l'été.
A Chypre, Mavromoustakis (1949) l'a observée sur Rubus ulmifolius anatolicus Focke (Rosaceae), Centaurea silicica Boiss. (Asteraceae), Eryngium creticum Lam. (Apiaceae), Statice sp. (Plumbaginaceae) et Lotus sp. (Fabaceae).
M. Terzo
carto
Ceratina (Euceratina) moricei (253 specimens)
Main sources : Terzo, 2000
Last update : 11.III.2011
Number of specimens: 253
photo
Ceratina moricei
auteur(s) : M. Terzo
Male: hind leg - St6 & T7 in ventral view
Afficher uniquement ce taxon Ceratina (Euceratina) neocallosa Daly 1983
Ceratina neocallosa présente une distribution unique pour le sous-genre Euceratina. En dehors d'une donnée en Turquie (province de Nevsehir, Goreme, 38°38'N 34°52'E), elle n'est présente qu'au Proche Orient et en Egypte. Les spécimens étant assez rares en Egypte, il est probable que le centre de distribution de cette espèce soit le Proche Orient. On la rencontre principalement à l'intérieur des terres, à une altitude qui ne dépasse pas 250 m.
La phénologie de cette espèce est univoltine avec un pic d'abondance en mai pour les deux sexes et une période d'activité qui semble réduite aux seuls mois d'avril et mai.
M. Terzo
carto
Ceratina (Euceratina) neocallosa (180 specimens)
Main sources : Terzo, 2000
Last update : 11.III.2011
Number of specimens: 180
Afficher uniquement ce taxon Ceratina (Euceratina) nigroaenea Gerstaecker 1869
Ceratina nigroaenea présente une distribution ponto-méditerranéenne typique. Elle est essentiellement présente depuis les Balkans jusqu'au Caucase. On la trouve en Crète mais pas à Chypre et jusqu'à 2.000 m d'altitude. A Rhodes, tous les spécimens présentent une coloration vert métallique sur tout le corps alors que partout ailleurs les spécimens sont entièrement bleus ou présentent quelques reflets verdâtres sur l'abdomen uniquement.
La phénologie des femelles semble être univoltine avec un pic d'abondance en juillet.
Elle niche dans les tiges de Rubus sp.
Choix floraux: Asteraceae: Centaurea calcitrapa L., C. solstitialis L., Onopordum sp.; Lamiaceae: Stachys sp.; Simaroubaceae: Ailanthus sp.
M. Terzo
carto
Ceratina (Euceratina) nigroaenea (134 specimens)
Main sources : Terzo, 2000
Last update : 11.III.2011
Number of specimens: 134
photo
Ceratina nigroaenea
auteur(s) : M. Terzo
Male: hind leg - St6 & T7 in ventral view
Afficher uniquement ce taxon Ceratina (Euceratina) nigrolabiata Friese 1896
Ceratina nigrolabiata est la seule espèce du groupe de C. moricei qui présente une distribution holoméditerranéenne. Son absence du Maghreb laisse penser que, comme C. moricei et C. guichardi, elle est originaire d'Asie Mineure. C'est une espèce thermophile mais qui semble éviter le climat thermoméditerranéen. Elle est en effet pratiquement absente de la côte méditerranéenne en Espagne ainsi que de la plaine de la Cukurova en Turquie. Nos données ne confirment pas sa présence à Chypre renseignée par Mavromoustakis (1949). On la trouve par contre assez fréquemment à l'intérieur des terres et jusqu'à 2.500 m d'altitude.
Sa phénologie est clairement univoltine, avec un pic d'abondance en juillet pour les femelles et de juin à août pour les mâles, et une période d'activité qui s'étend d'avril à septembre.
Elle niche dans les tiges de Rubus sp.
Choix floraux: Apiaceae: Daucus carota L., Eryngium campestre L.; Asteraceae: Centaurea sp., Echinops ritro L.; Brassicaceae: Sinapis arvensis L.; Dipsacaceae: Scabiosa atropurpurea L.; Malvaceae: Malva sp.; Scrophulariaceae: Linaria sp.
M. Terzo
carto
Ceratina (Euceratina) nigrolabiata (795 specimens)
Main sources : Terzo, 2000
Last update : 11.III.2011
Number of specimens: 795
photo
Ceratina nigrolabiata
auteur(s) : M. Terzo
Female: front. The impunctate areas around anterior ocella is typical of the moricei group of species
 photo
Ceratina nigrolabiata
auteur(s) : M. Terzo
Male: hind leg - St6 & T7 in ventral view
Afficher uniquement ce taxon Ceratina (Euceratina) rasmonti Terzo 1998
Ceratina rasmonti n'est connue que par quatre femelles capturées dans les montagnes de l'est de la Turquie (Province de Van) en avril et en août.
M. Terzo
carto
Ceratina (Euceratina) rasmonti (4 specimens)
Main sources : Terzo, 2000
Last update : 11.III.2011
Number of specimens: 4
Afficher uniquement ce taxon Ceratina (Euceratina) sakagamii Terzo 1998
Ceratina sakagamii présente une distribution iranienne qui s'étend depuis la Crète jusqu'au Kopet Dag. Elle semble préférer les régions montagneuses: Taurus, Elburs, Kopet Dag, … où elle peut atteindre 2.500 m d'altitude.
Malgré le peu de données, sa phénologie apparaît univoltine, avec un pic d'abondance en été pour les deux sexes.
M. Terzo
carto
Ceratina (Euceratina) sakagamii (37 specimens)
Main sources : Terzo, 2000
Last update : 11.III.2011
Number of specimens: 37
Afficher uniquement ce taxon Ceratina (Euceratina) saundersi Daly 1983
Ceratina saundersi présente une distribution atlanto-méditerranéenne ou mauritanienne étendue puisqu'elle est essentiellement présente au Maghreb et dans le sud de la péninsule ibérique. Cette distribution s'étend jusqu'au sud de la Sardaigne et à l'île de Lampedusa dont c'est la seule espèce de Cératine connue jusqu'à présent. Friese (1901) renseigne également le mâle de Ceratina dallatorreana, réidentifié comme étant un mâle de C. saundersi par Terzo & Rasmont (1997), dans les Pyrénées. Terzo & Rasmont (1997) avaient également découvert sa présence en péninsule italique. Une capture de A. Müller dans les Pouilles (Torre Mileto) vient confirmer sa présence en Italie. Bien que l'espèce soit essentiellement présente en plaine, des spécimens ont été capturés jusqu'à près de 2.500 m d'altitude.
Sa phénologie est univoltine, avec un pic d'abondance au printemps, vers le mois d'avril pour les deux sexes. L'espèce est active de mars à septembre. Contrairement à la plupart des autres espèces, les mâles sont toujours plus nombreux que les femelles.
Elle niche dans les tiges de Rubus sp.
En Tunisie, 4 spécimens ont été capturés par C. Schmid-Egger sur Eryngium sp. (Apiaceae).
M. Terzo
carto
Ceratina (Euceratina) saundersi (208 specimens)
Main sources : Terzo, 2000
Last update : 11.III.2011
Number of specimens: 208
photo
Ceratina saundersi
auteur(s) : M. Terzo
Male: hind leg - St6 & T7 in ventral view
Afficher uniquement ce taxon Ceratina (Euceratina) schwarziana Terzo 1998
Ceratina schwarziana n'est connue que par quelques spécimens récoltés de juin à août, entre 1.500 et 2.000 m d'altitude, dans les montagnes de l'est de la Turquie (province de Hakkari) et semble présenter ainsi une distribution iranienne.
M. Terzo
carto
Ceratina (Euceratina) schwarziana (3 specimens)
Main sources : Terzo, 2000
Last update : 11.III.2011
Number of specimens: 3
Afficher uniquement ce taxon Ceratina (Euceratina) teunisseni Terzo & Rasmont 1997
Ceratina teunisseni est une espèce endémique de Crète. Elle semble être présente partout sur l'île à l'exception des sommets au-delà de 1.250 m d'altitude.
Sa phénologie semble être printanière.
Elle niche dans les tiges de Rubus sp.
G. Van Der Vecht a capturé des spécimens sur Echium italicum L. (Boraginaceae) et sur Satureia thymbra L. (Lamiaceae).
M. Terzo
carto
Ceratina (Euceratina) teunisseni (42 specimens)
Main sources : Terzo, 2000
Last update : 11.III.2011
Number of specimens: 42
photo
Ceratina teunisseni
auteur(s) : M. Terzo
Male: hind leg - St6 & T7 in ventral view
Afficher uniquement ce taxon Ceratina (Euceratina) tibialis Morawitz 1895
Ceratina tibialis présente une distribution iranienne qui s'étend depuis la Méditerranée jusqu'au cœur de l'Asie Centrale. C'est l'espèce qui s'étend le plus largement vers le sud en Iran. C'est probablement l'espèce la plus thermophile puisque c'est la seule qui soit présente dans le nord du désert de Syrie. En Iran de plus, elle semble absente des montagnes de l'Elburs. Elle peut toutefois être présente jusqu'à 2.000 m d'altitude.
Sa phénologie est univoltine, avec un pic d'abondance qui s'étend de juin à août pour les femelles et de mai à juillet pour les mâles.
Dans la Cukurova, nous avons découvert un nid dans une tige de plante herbacée mais aucun nid dans les tiges de ronce. En Asie Centrale, Ponomareva (citée par Popov, 1967) a découvert un nid dans une tige d'Arundo donax L. (Poaceae).
Comme pour C. laevifrons, la plupart de nos données florales sont le fruit des récoltes de V. Popov dans le jardin botanique de Douchanbe (Tadjikistan) et dont une partie est citée dans Popov (1967): Apiaceae: Eryngium planum L., Verbena officinalis L.; Asteraceae: Centaurea calcitrapa L., C. iberica Trev. ex Spreng., C. solstitialis L., Pulicaria salviaefolia Bunge; Boraginaceae: Echium italicum L., Heliotropium sp.; Fabaceae: Alhagi kirghisorum Schrenk, Cercis siliquastrum L.; Lamiaceae: Hyssopus officinalis L., Salvia officinalis L.
M. Terzo
carto
Ceratina (Euceratina) tibialis (81 specimens)
Main sources : Terzo, 2000
Last update : 11.III.2011
Number of specimens: 81
photo
Ceratina tibialis
auteur(s) : M. Terzo
Male: hind leg - St6 & T7 in ventral view
Afficher uniquement ce taxon Ceratina (Euceratina) verhoeffi Terzo & Rasmont 1997
Ceratina verhoeffi présente une distribution mauritanienne. Elle est même endémique du sud du Maroc. On ne la trouve pas au-delà de 1.250 m d'altitude.
Tous les spécimens connus ont été capturés entre avril et juillet.
M. Terzo
carto
Ceratina (Euceratina) verhoeffi (39 specimens)
Main sources : Terzo, 2000
Last update : 11.III.2011
Number of specimens: 39
photo
Ceratina verhoeffi
auteur(s) : M. Terzo
Male: hind leg - St6 & T7 in ventral view
Afficher uniquement ce taxon Ceratina (Euceratina) zandeni Terzo 1998
Ceratina zandeni n'est connue que par un mâle et deux femelles capturés en Grèce (péninsule de Sithonia) et par un autre mâle capturé en Israël. Il pourrait s'agir d'une distribution ponto-méditerranéenne. Les spécimens ont été capturés en août pour la Grèce et en mai pour Israël. Il n'y a pas de donnée concernant les fleurs butinées.
M. Terzo
carto
Ceratina (Euceratina) zandeni (3 specimens)
Main sources : Terzo, 2000
Last update : 11.III.2011
Number of specimens: 3
Afficher uniquement ce taxon Ceratina (Euceratina) zwakhalsi Terzo & Rasmont 1997
Ceratina zwakhalsi présente une distribution iranienne. Elle semble présenter une distribution disjointe depuis les montagnes qui bordent la côte est de la Méditerranée (Taurus, Mont Anti-Liban) jusqu'aux montagnes qui bordent l'Asie Centrale en passant par les montagnes de l'Est de la Turquie, le Caucase et le Kopet Dag. C'est d'ailleurs l'une des deux espèces, avec C. acuta, qui atteingne les 2.750 m d'altitude.
Sa phénologie est univoltine, avec un pic d'abondance en juin pour les mâles et de juin à juillet pour les femelles, et une période d'activité qui se déroule principalement de mai à août.
Au Kazakhstan, Rudolf et Popov l'ont récoltée sur Apiaceae: Eryngium sp.; Asteraceae: Acroptilon picris DC., Centaurea stereophylla Bess., Matricaria sp., Senecio jacobaea L., Tragopogon ruthenicus Bess. ex Claus; Convolvulaceae: Convolvulus arvensis L.; Fabaceaea: Lotus corniculatus L.; Lamiaceae: Leonurus sp., Stachys palustris L.; Liliaceae: Allium angulosum L.; Scrophulariaceae: Dodartia orientalis L., Linara vulgaris Mill.; Simaroubaceae: Ailanthus sp.
M. Terzo
carto
Ceratina (Euceratina) zwakhalsi (192 specimens)
Main sources : Terzo, 2000
Last update : 11.III.2011
Number of specimens: 192
photo
Ceratina zwakhalsi
auteur(s) : M. Terzo
Face et dorsum de la femelle.
 photo
Ceratina zwakhalsi
auteur(s) : M. Terzo
Male: hind leg - St6 & T7 in ventral view
Afficher uniquement ce taxon Ceratina (Neoceratina) bispinosa Handlirsch 1889
Ceratina bispinosa présente une distribution ponto-méditerranéenne bien qu'elle soit absente de la région pontique. Elle est abondante dans tout le croissant de climat thermo-méditerranéen centré sur la plaine de la Cukurova (Terzo et al., 1999), y compris à Chypre, et étend sa distribution jusqu'en Croatie. Kocourek (1998) la renseigne pour la province turque de Hakkari, ce qui serait la limite est de sa distribution. Toutefois, nos données ne confirment pas sa présence au-delà du 41ème méridien. Kocourek a probablement confondu cette espèce avec C. schwarzi, bien présente dans l'est de la Turquie et dont la province d'Hakkari comporte le locus typicus.
On pourrait croire qu'il s'agit d'une espèce très thermophile car on ne la rencontre pas au-delà de 1.000 m d'altitude. Toutefois, sa phénologie est essentiellement printanière, avec un pic d'abondance en avril et mai pour les deux sexes. La période d'activité s'étend de mars à octobre.
Dans la Cukurova, nous avons découvert des nids dans les tiges de Rubus sp. (Rosaceae). A Chypre, Mavromoustakis (1949) a découvert des nids dans des tiges sèches de Anchusa sp., Echium sp. (Boraginaceae) et Asphodelus sp. (Liliaceae).
Fleurs butinées: Carduées, Dipsacaceae, Fabaceae, Lamiaceae.
M. Terzo
carto
Ceratina (Neoceratina) bispinosa (301 specimens)
Main sources : Terzo, 2000
Last update : 11.III.2011
Number of specimens: 301
Afficher uniquement ce taxon Ceratina (Neoceratina) nigra Handlirsch 1889
Contrairement aux deux autres espèces du même sous-genre, Ceratina nigra présente une distribution turkestanaise qui s'étend en une bande étroite depuis le sud de la Mer Caspienne jusqu'au sud de la Kirghizie. Une donnée renseigne également la présence de l'espèce en Iran, au sud de l'Elburs. L'espèce ne se rencontre qu'en plaine, sous les 500 m d'altitude.
Bien que le nombre de spécimens étudiés soit important, le nombre de données est très réduit et incite donc a émettre des réserves sur la phénologie établie: deux pics d'abondance pour les deux sexes, l'un en avril-mai, l'autre en juillet-août. Ces deux pics d'abondance témoignent peut-être de l'existence de deux générations sur l'année. Il nous paraît plus probable qu'il s'agisse simplement d'une courte période d'estivation pour l'unique génération ou, plus simplement, d'un artéfact causé par le faible nombre de données.
V. Popov l'a récoltée dans le jardin botanique de Douchanbe (Tadjikistan) sur: Asteraceae: Centaurea iberica Trev. ex Spreng.; Boraginaceae: Heliotropium sp.; Chenopodiaceae: Horaninovia ulicina Fisch. & Mey.; Fabaceae: Alhagi kirghisorum Schrenk, Psoralea drupacea Bunge; Verbenaceae: Vitex agnus-castus L. Au Kazakstan, elle a été observée sur Tamarix sp. (Tamaricaceae).
M. Terzo
carto
Ceratina (Neoceratina) nigra (245 specimens)
Main sources : Terzo, 2000
Last update : 11.III.2011
Number of specimens: 245
photo
Ceratina nigra
auteur(s) : M. Terzo
Male: hind leg - St6 & T7 in ventral view
Afficher uniquement ce taxon Ceratina (Neoceratina) schwarzi Kocourek 1998
Comme Ceratina bispinosa, C. schwarzi présente une distribution ponto-méditerranéenne bien qu'elle soit absente de la région pontique. Elle est abondante dans tout le croissant de climat thermoméditerranéen centré sur la plaine de la Cukurova (Terzo et al., 1999), y compris à Chypre, et étend sa distribution jusque dans le sud des Balkans et atteint même la région des Pouilles en Italie. Elle semble moins thermophile que C. bispinosa puisque sa distribution est plus vaste vers l'Est et qu'elle atteint les 2.500 m d'altitude.
Sa phénologie est plutôt printanière. Celle des mâles semble montrer un second pic d'abondance à la fin de l'été. Il s'agit peut-être d'une seconde génération ou plutôt d'un artéfact causé par le faible nombre de données.
Elle niche dans les tiges de Rubus sp.
En Turquie, nous l'avons observée sur les fleurs de Rubus sp. (Rosaceae). En Grèce, elle a été capturée sur des fleurs de Vitis vinifera L. (Vitaceae).
M. Terzo
carto
Ceratina (Neoceratina) schwarzi (481 specimens)
Main sources : Terzo, 2000
Last update : 11.III.2011
Number of specimens: 481
Afficher uniquement ce taxon Ceratina (Pithitis) citriphila Cockerell 1935
Ceratina citriphila est une espèce largement répandue en région éthiopienne. Daly (1983a) la cite notamment d'Ethiopie, du Kenya, du Yémen, du Soudan, de Tanzanie, et d'Ouganda. Elle trouve en région paléarctique la limite nord de sa distribution afro-éremienne. A l'Ouest, elle est présente au sud du Maroc, dans la vaste plaine au sud d'Agadir, et une donnée la renseigne sur la côte méditerranéenne de l'Algérie. A l'Est, elle remonte le Nil jusqu'au Caire. Il s'agit, pour la région considérée, d'une espèce de plaine qui ne passe pas au-delà des 250 m d'altitude.
Les données sont insuffisantes pour établir sa phénologie. Au Maroc toutefois, elle n'a été récoltée qu'en avril et en mai. En Egypte, les récoltes s'étalent sur toute l'année, y compris en hiver.
M. Terzo
carto
Ceratina (Pithitis) citriphila (33 specimens)
Main sources : Terzo, 2000
Last update : 11.III.2011
Number of specimens: 33
Afficher uniquement ce taxon Ceratina (Pithitis) tarsata Morawitz 1872
Comme Ceratina citriphila, C. tarsata est une espèce largement répandue en région éthiopienne et trouve en région paléarctique la limite nord de sa distribution afro-éremienne. A l'ouest, elle n'est présente qu'au Maroc, au sud de l'Anti-Atlas, et est donc parapatrique de C. citriphila. A l'est, elle remonte également le Nil jusqu'à la Méditerranée et même jusqu'en Israël. En Egypte, elle semble donc sympatrique de C. citriphila. Il semble également que ce soit la seule espèce de Cératine présente dans le massif du Hogard, au cœur du Sahara. Dusmet y Alonso (1923) et Daly (1983a) signalent sa présence en Sicile et le locus typicus se situe en Crète. Ces données ne sont pas vérifiées par ce travail. Pour la région considérée, C. tarsata est une espèce de plaine qu'on ne trouve pas au-delà de 250 m d'altitude.
Tout comme C. citriphila, elle n'a été récoltée au Maroc qu'en avril et en mai, et en Egypte, les récoltes s'étalent sur toute l'année, y compris en hiver.
M. Terzo
carto
Ceratina (Pithitis) tarsata (152 specimens)
Main sources : Terzo, 2000
Last update : 11.III.2011
Number of specimens: 152
photo
Ceratina_tarsata
auteur(s) : M. Terzo
 photo
Certina tarsata
auteur(s) : M. Terzo
Les axilles modifiés en forme de dent sont caractéristiques chez le sous-genre Pithitis.
 photo
Certaina tarsata
auteur(s) : M. Terzo
Male: St6 & T7 in ventral view

Références

  Daly H.V. 1983. Taxonomy and ecology of Ceratinini of North Africa and the Iberian Peninsula (Hymenoptera : Apoidea). Systematic Entomology 8 : 29-62.
  Dusmet y Alonso J. 1923. – Los Apidos de España. VI. Géneros Xylocopa Latr. y Ceratina Latr. . Memorias de la Real Sociedad Espanola de Historia Natural 11: 269-304.
  Friese H. 1896. Monographie der Bienengattung Ceratina (Latr.) (Palearktische Formen). Természetrajzt Fuzetek 19: 34-65.
  Friese H. 1901. Die Bienen Europa’s (Apidae europaeae), VI. Solitäre Apiden. C. Lampe, Innsbruck, 284 p.
  Hirashima Y. 1971. Subgeneric classification of the genus Ceratina Latreille of Asia and West Pacific, with comments on the remaining subgenera of the world (Hymenoptera, Apoidea). Journal of the Faculty of Agriculture, Tottori University, 16/4 : 349-375.
  Kocourek M. 1998. Beiträge zur Kenntnis der Gattung Ceratina in der Westpaläarktis und dem turkestanischen Becken (Hymenoptera, Apidae). Entomofauna (Ansfelden) 19/34: 533-548.

Le Goff, G. & M. Terzo. 1999. Nouvelles observations sur Ceratina parvula Smith en France et en péninsule Ibérique (Hymenoptera, Xylocopinae). Bulletin de la Société entomologique de France, 104(1) :53-58.
  Malyshev S. 1913. Life and Instincts of some Ceratina-bees (Hymenoptera, Apidea). A comparative and experimental study. Trudy Vsesojuznogo Entomologischeskogo Obshchestva, Akademia nauk SSSR, XL/8 : 1-58.

Ortiz-Sanchez, F.J. & M. Terzo. 2004. Las Ceratina Latreille, 1802 ibéricas del Museo Nacional de Ciencias Naturales de Madrid (Hymenoptera, Apoidea). Boln. Asoc. esp. Ent., 28 (3-4): 89-123.
  Popov V.V. 1967. Bees (Hymenoptera : Apoidea) of Central Asia and their distribution on flowering plants. Trudy Zoologiceskogo Instituta, Akademiya Nauk SSSR, Leningrad, 38 : 11-329.


Terzo M. & P. Rasmont. 2005. Biogéographie et systématique des abeilles rubicoles du genre Ceratina Latreille au Turkestan (Hymenoptera, Apoidea, Xylocopinae). Annales de la Société Entomologique de France, 40(2): 109-130.

Terzo M., Iserbyt S & Rasmont P. 2007. Révision des Xylocopinae (Hymenoptera : Apidae) de France et de Belgique. Annales de la Societe entomologique de France (n.s.), 43(4): 445-491.

Terzo, M. 1997. Une nouvelle espèce du genre Ceratina en Crète (Hymenoptera: Anthophoridae, Xylocopinae). Ent. Ber., Amst., 57(6): 97-100.

Terzo, M. 1998. Annotated list of the species of the genus Ceratina (LATREILLE) occuring in the Near East, with dexcriptions of new species (Hymenoptera: Apoidea: Xylocopinae). Linzer biol. Beitr., 30(2):719-743.
  Terzo, M. 2000. Classification phylogénétique des Cératines du monde et monographie des espèces de la région ouest-paléarctique et de l'Asie Centrale (Hymenoptera, Apoidea, Xylocopinae, Ceratina Latreille). Thèse de Doctorat, Université de Mons-Hainaut, 263 + XXIII pp.

Terzo, M. & F.J. Ortiz-Sanchez. 2004. Nuevos datos para las species de ceratinini de Españia y Portugal, con una clave para su identificatión (Hymenoptera, Apoidea, Xylocopinae). Graellsia, 60(1): 13-26.


Terzo, M. & P. Rasmont. 1996. Redescription de Ceratina gravidula Gerstaecker, 1869 et de C. nigroaenea Gerstaecker, 1869 (Hymenoptera, Apoidea, Xylocopinae). Bulletin de la Société Entomologique de France, 101(1):5-12.

Terzo, M. & P. Rasmont. 1997. Ceratina zwakhalsi et C. verhoeffi, deux nouvelles espèces de la région ouest-paléarctique (Hymenoptera, Apoidea, Xylocopinae). Tijdschrift voor Entomologie, 140: 221-236.


Terzo, M., O. Kaftanoglu & P. Rasmont. 1999. Biogéographie du genre Ceratina Latreille (Hymenoptera, Apoidea) dans la Çukurova et ses environs immédiats (Turquie). Annales de la Société entomologique de France, 35(supplément):328-332.
  Vecht J. van der. 1952. A preliminary revision of the oriental species of the genus Ceratina (Hymenoptera, Apidae). Zoologische Verhandelingen, Leiden, 16 : 1-85.
Version 23.III.2011