Atlas Hymenoptera - Madagalictus
author(s) : Pauly A.

Geographic zone: Madagascar - World

Madagalictus Madagascar

Pauly 1984
 maps
Show only this taxa Madagalictus spp.
Madagalictus Pauly, 1984: 125. Espèce-type: Halictus suarezensis Benoist, 1962, désignation originale.

Madagalictus appartient au groupe des Halictini à forte nervation externe et est proche du sous-genre Chaetalictus Michener de Patellapis Friese. Il en diffère essentiellement par les soies de l'arête inférieure de la scopa tibiale postérieure des femelles qui sont palmées (fig.).
On aurait pu considérer ce groupe comme un sous-genre de Patellapis mais, en attendant une révision des espèces d'Afrique australe de Chaetalictus, il nous a semblé plus pratique de le séparer, d'autant plus qu'il existe de vrais Chaetalictus à Madagascar.

Principaux caractères des Madagalictus:

(1) Troisième cellule submarginale à forte nervation (1r-m et 2r-m aussi fortes que rs)
(2) Marges apicales des tergites sans bandes de tomentum et sans bandes émaillées; pas de taches basales de tomentum.
(3) Brosse du bord interne des tibias postérieurs des femelles avec des soies de type palmé
(4) Soies des 3 premiers sternites plumeuses, mais en tout cas pas de scopa aussi développée que chez Archihalictus.
(5) Aire propodéale en forme de croissant ou trapéziforme, non délimitée ou délimitée (M. inelegans, M. keiseri); propodeum jamais caréné
(6) S4 des mâles avec ou sans peigne
(7) Strigilis à malus allongé (M. keiseri, M. suarezensis) ou en éventail (M. castaneus, M. perineti), parfois absent (M. inelegans)
(8) Genitalia mâle: gonostyli bifides
(9) Sculpture à ponctuation généralement superficielle et assez lâche, parfois forte (M. inelegans); front ponctué, parfois strié (M. keiseri); tergites à ponctuation superficielle ou presque nulle.
(10) Ailes généralement assez longues; partie libre de la cellule marginale environ 1,5 à 2 fois aussi long que la partie sous-tendue par les deux cellules submarginales.
(11) Toutes les espèces sont petites (5-6 mm) ou moyennes (7,5 mm) [M. inelegans, M. suarezensis]
(12) Tête courte, parfois allongée (M. perineti)
(13) Espèces sans reflets métalliques (excepté de légers reflets bleutés chez M. inelegans)
(14) Glosse toujours courte
Show only this taxa Madagalictus castaneus (Benoist 1962)
Madagalictus castaneus (Benoist)

Halictus castaneus Benoist, 1962: 109, femelle. Holotype femelle: MADAGASCAR [TANANARIVE], Manjakatompo, 3.i.1958 (F.Keiser; NHMB)
Halictus textus Benoist, 1962: 111, femelle. Holotype femelle: MADAGASCAR [TANANARIVE], Manjakatompo, 3.i.1958 (F.Keiser; NHMB) Syn.nov.
Halictus nitididorsatus var. laevatus Benoist, 1962: 114, femelle. Holotype femelle: MADAGASCAR [FIANARANTSOA], Vohiparara, 15.ix.1958 (F.Keiser; NHMB) Syn.nov.
Halictus scalaris Benoist, 1964: 47, femelle. Holotype femelle: MADAGASCAR [TAMATAVE], Rogez, i.1937 (A.Seyrig; MNHNP) Syn.nov.
Halictus ambustus Benoist, 1964: 48, femelle. Holotype femelle: MADAGASCAR [DIEGO-SUAREZ], Diego-Suarez, 1893 (Ch.Alluaud, col. J. de Gaulle; MNHNP) Syn. nov.

Diagnose. Cette espèce regroupe plusieurs formes de colorations qui constituent peut-être, pour certaines d'entre elles, de bonnes espèces. En attendant un matériel plus important, elles ont été placées en synonymie car il n'y a pas de caractères de structure permettant de les séparer. Il existe de nombreuses formes intermédiaires.
Toutes ces formes ont en commun la tête courte (L/l = 0,87), le calcar pectiné, le front ponctué brillant (non strié ni réticulé), les tergites assez brillants avec un réseau de mailles superficielles, la ponctuation absente ou presque, l'aire propodéale finement plissée, convexe, non bordée postérieurement, le malus du strigilis formé en éventail.

Coloration des holotypes :
laevatus: metasoma noir, pattes noires excepté tous les tarses, totalité des fémurs antérieurs et intérieur des fémurs intermédiaires et postérieurs rouge brique; soies palmées sombres
castaneus: metasoma brun marron; tibias et tarses brun orangé; soies palmées sombres
textus: metasoma orangé à marges apicales sombres; pattes complètement orangées; tibias manquants sur l'holotype
scalaris: metasoma orangé rougeâtre à marges apicales sombres; fémurs noirs, tibias brun rougeâtre; soies palmées sombres
ambustus: metasoma brun clair; fémurs brun noir, tibias brun clair; soies palmées claires.
photo
Madagalictus_castaneus_F_Ranomafana_DSC_1966.jpg
auteur(s) :
 photo
Madagalictus_castaneus_F_Ranomafana_DSC_1967.jpg
auteur(s) :
 photo
Madagalictus_castaneus_F_Morarano_DSC_1972.jpg
auteur(s) :
 photo
Madagalictus_castaneus_F_Ranomafana_DSC_1968.jpg
auteur(s) :
 photo
Madagalictus_castaneus_F_Ranomafana_DSC_1969.jpg
auteur(s) :
 photo
Madagalictus_castaneus_F_Ranomafana_DSC_1971.jpg
auteur(s) :
Show only this taxa Madagalictus hirsutus Pauly 2001
Madagalictus hirsutus Pauly 2001

Archihalictus hirsutus Pauly, 1984 : 137, mâle. Holotype mâle: MADAGASCAR [TANANARIVE], Ambatolaona, vi.1957 (A.R. ; MNHNP).

Diagnose. Cette espèce dont la femelle n’est pas connue serait probablement mieux placée dans le genre Madagalictus car l’aire propodéale n’est pas bordée en croissant. Longueur 5,5 mm. Se reconnaît notamment par la pubescence noire hirsute de la tête et du scutum.
photo
Madagalictus_hirsutus_M_Holotype_Ambatolaona_DSC_2044.jpg
auteur(s) :
 photo
Madagalictus_hirsutus_M_Holotype_Ambatolaona_DSC_2046.jpg
auteur(s) :
 photo
Madagalictus_hirsutus_M_Holotype_Ambatolaona_DSC_2047.jpg
auteur(s) :
Show only this taxa Madagalictus inelegans (Benoist 1964)
Madagalictus inelegans (Benoist)

Halictus inelegans Benoist, 1964: 46, femelle. Holotype femelle: MADAGASCAR [TAMATAVE], Rogez, i.1937 (A.Seyrig; MNHNP).

Diagnose. Un des plus grands Madagalictus (7,5mm) de coloration noir charbonneux, à coxae et fémurs antérieurs rougeâtres. Espèce très remarquable par l'absence de malus au strigilis des tibias antérieurs (fig.) et les mandibules fortement carénées. Le metasoma possède de légers reflets métalliques bleutés.
photo
Madagalictus_inelegans_F_Ranomafana_DSC_1939.jpg
auteur(s) :
 photo
Madagalictus_inelegans_F_Ranomafana_DSC_1946.jpg
auteur(s) :
 photo
Madagalictus_inelegans_F_Ranomafana_DSC_1947.jpg
auteur(s) :
 photo
Madagalictus_inelegans_F_Ranomafana_DSC_1948.jpg
auteur(s) :
 photo
Madagalictus_inelegans_F_Ranomafana_DSC_1950.jpg
auteur(s) :
 photo
Madagalictus_inelegans_F_Ranomafana_DSC_1951.jpg
auteur(s) :
Show only this taxa Madagalictus keiseri (Benoist 1964)
Madagalictus keiseri (Benoist)

Halictus keiseri Benoist, 1964: 110, femelle. Holotype femelle: MADAGASCAR [TANANARIVE], Manjakatompo, 5.i.1958 (F.Keiser; NHMB).

Diagnose. Une espèce bien distincte par la face sculptée de stries parallèles, les tergites complètement striés sans points.

Variations. Un spécimen de la Montagne d'Ambre s'apparente à cette espèce mais il est noir avec seulement les tibias et tarses ferrugineux, les soies palmées des tibias sont complètement noires, l'aire propodéale a des rides presque effacées et est d'aspect velouté mat.
Show only this taxa Madagalictus lyalli Pauly 2001
Madagalictus lyalli Pauly 2001

Holotype femelle : MADAGASCAR [FIANARANTSOA], Ranomafana, 6.xi.1990, n°90 :96 (=n°47) = Dombeya sp. (Pl. Repr. Ecol. Proj. ; UUDSB).

Diagnose. Cette espèce est très proche de M. suarezensis par la taille, la texture des téguments et la conformation des calcars et des strigilis mais, le scutum et le scutellum sont rouge brique. Soies palmées des tibias postérieurs noires. Tibias antérieurs orangés, les pattes intermédiaires et postérieures sombres.
Show only this taxa Madagalictus perineti (Benoist 1955)
Madagalictus perineti (Benoist)

Halictus perineti Benoist, 1955: 149, femelle. Holotype femelle: MADAGASCAR [TAMATAVE], Périnet, 2.ix.1951 (R.Benoist; MNHNP).
Halictus lucescens Benoist, 1962: 112, femelle. Holotype femelle: MADAGASCAR [TANANARIVE], Ambohitantely, 8.vi.1958 (F.Keiser; NHMB).

Diagnose. Cette espèce se reconnaît immédiatement par la tête allongée.

Variations. Le holotype de M. lucescens diffère de celui de M. perineti par la tête un peu moins allongée et l'aire propodéale avec des plis plus nombreux.
photo
Madagalictus_perineti_F_Didy_DSC_1987.jpg
auteur(s) :
Show only this taxa Madagalictus pseudonomioides Pauly 2001
Madagalictus pseudonomioides Pauly 2001

Holotype mâle: MADAGASCAR [TAMATAVE] Didy, 16.iv.1992, forêt, fl. 601 = Acacia farnesiana (col Pauly).

Diagnose. Ressemble à Madagalictus keiseri par les rides parallèles du front, la texture tessellée du scutum et du metasoma, l’aire propodéale en forme de croissant, mais plus petit (5 mm) et aire propodéale complètement plissée (non veloutée comme keiseri). Par sa texture, M. pseudonomioides ressemble superficiellement au mâle de Ceylalictus (Atronomioides) madagassus, taches ivoires en moins. L’examen des soies des tibias de la femelle, actuellement inconnue, permettrait de confirmer la position générique de cette nouvelle espèce. Les gonostyli du mâle sont plus proches de ceux des Madagalictus que des Archihalictus.
photo
Madagalictus_pseudonomioides_M_Holotype_DSC_1989b.jpg
auteur(s) :
 photo
Madagalictus_pseudonomioides_M_Holotype_DSC_1990.jpg
auteur(s) :
 photo
Madagalictus_pseudonomioides_M_Holotype_DSC_2049.jpg
auteur(s) :
 photo
Madagalictus_pseudonomioides_M_Holotype_DSC_2048.jpg
auteur(s) :
 photo
Madagalictus_pseudonomioides_M_Holotype_DSC_2050.jpg
auteur(s) :
Show only this taxa Madagalictus suarezensis (Benoist 1962)
Madagalictus suarezensis (Benoist)

Halictus suarezensis Benoist, 1962: 119, femelle. Holotype femelle: MADAGASCAR [DIEGO-SUAREZ], Montagne d'Ambre, 23.v.1958 (F.Keiser; NHMB).

Diagnose. Assez grande espèce (7,5mm). Corps noir à reflets laiteux en particulier sur le scutum. Pattes noires à tarses brun ferrugineux.

Tête courte (L/l = 0,95). Front, vertex et aire paraoculaire ponctués, chaque côté des sockets antennaires finement striés. Genae ridées. Aire basale du labre avec une élévation centrale.
Scutum lisse à ponctuation dispersée. Pleures strié-ponctuées. Aire propodéale courte, déprimée, sculptée d'une trentaine de plis longitudinaux n'atteignant pas le bord postérieur; arêtes verticales du propodeum non carénées.
Malus (strigilis) allongé. Tibias postérieurs avec le plateau basal presque carré. Calcar à dentition finement serrée. Soies palmées de l'arête inférieure des tibias postérieurs de couleur noire.
Tergites brillants, à mailles très superficielles; toutes les marges apicales nettement déprimées; milieu du T1 et base des suivants à ponctuation fine mais bien marquée, les interpoints = 1,5 à 2 fois les points.

Références

  Danforth, B.N., Eardley, C., Packer, L., Walker, K., Pauly, A. & Randrianambinintsoa, F.J. 2008. Phylogeny of Halictidae with an emphasis on endemic African Halictinae. Apidologie, 39 : 86-101. Apidologie, 39 : 86-101.


Pauly A., Brooks RW., Nilsson LA., Pesenko YA., Eardley CD., Terzo M., Griswold T., Schwarz M., Patiny S., Munzinger J., Barbier Y. 2001. Hymenoptera Apoidea de Madagascar et des îles voisines. Annales du Musée royal de l'Afrique centrale (Sciences Zoologiques), Tervuren (Belgique), 286: 1-406.
  Pauly, A. 1984. Classification des Halictidae de Madagascar et des îles voisines. 1. Halictinae (Hymenoptera Apoidea) . Verhandlungen der Naturforschenden Gesellschaft in Basel, 94 : 121-156.