Home >> Belgium & neighboring regions >> Bombinae Retour page mère
Bombus (Megabombus) ruderatus
(Fabricius, 1775)
Auteurs(s) : P. Rasmont & A. Pauly
Diagnose. Cette espèce semble avoir complètement disparu de la Belgique. Dans les anciennes collections, on la distingue de hortorum par la taille plus grande des reines, la pubescence courte et veloutée, la distribution des couleurs semblable à celle de B. hortorum, mais le scutellum plus largement jaune. La teinte du jaune est ordinairement plus brunâtre. Pour confirmer l'identification on examinera notamment à l'aide de la loupe binoculaire la sculpture du dernier tergite et la ponctuation du clypeus chez la femelle, les tibias postérieurs chez le mâle. Le dernier tergite est plus rugueux et plus mat à la base (fig.) (lisse à la base chez B. hortorum). Le clypeus a des points plus nombreux et plus forts (moins de points chez B. hortorum, voir photo). Chez les mâles, on examinera l'étendue de la surface lisse et sans soies de la face externe des tibias postérieurs (égale à un tiers chez B. ruderatus, égale à deux tiers chez B. hortorum). On regardera aussi la longueur des soies de l'arête du tibias vers l'extrémité: elles sont plus longues que la largeur du tibias chez B. hortorum, plus courtes chez B. ruderatus.
D'autres caractères sont donnés dans la clé des espèces belges.

Ball (1920): " En considérant le pays tout entier cette espèce est probablement moins répandue que hortorum mais elle se trouve un peu partout."

Il est remarquable que ruderatus a maintenant pratiquement disparu, à part 4 spécimens récents, du Hainaut et de la Province de Namur. Dans le même temps, B. hortorum s'est bien maintenu partout jusque récemment. Toutefois, depuis 2000, B. hortorum se raréfie à son tour.

Cartes

Afficher en grand

Photos

Afficher en grand