Home >> Belgium & neighboring regions >> Halictidae Retour page mère
Lasioglossum calceatum
(Scopoli 1763)
Auteurs(s) : Pauly A.
Apis calceata Scopoli, 1763 ; = Hylaeus cylindricus Fabricius, 1793 ; = Melitta fulvocincta Kirby, 1802 ; = Melitta obovata Kirby, 1802 ; = Melitta vulpina Fabricius 1804 (nec Christ 1791) ; = Halictus terebrator Walckenaer, 1817 ; = Halictus rubellus Eversmann, 1852, nec Haliday, 1836 ; = Hylaeus bipunctatus Schenck, 1853 ; = Halictus rubens Smith, 1854 ; = Halictus rufiventris Giraud, 1861 ; = Halictus cylindricus var. rhodostomus Dalla-Torre, 1877 ; = Halictus calceatus ulterior Cockerell, 1929.

Diagnose. Diffère de L. albipes mais tête plus large. Tergite 1 peu ponctué. Mâle à labre souvent noir, rarement jaune.

Distribution. Transpalaéarctique, plaines de l’Europe depuis l’Irlande jusqu’au Japon, dans le sud en montagnes, en Europe jusque 68° de latitude Nord en Finlande ; Mandchourie (Charbin) ; Japon (Hokkaido) ; Sibérie ; Uzbekistan ; Kirgizie ; Chine. La forme rubens à tergites rouges est distribuée depuis l’Ukraine jusqu’en Mongolie.

Belgique. Partout, probablement l'espèce la plus commune du pays.

Habitat. C'est l'espèce la plus commune au printemps dans les prairies et les pelouses couvertes de Taraxacum.

Plantes butinées. Polylègue. Les femelles sont très fréquente sur les Taraxacum au printemps et les mâles sur les Asteraceae en été (Solidago, Asters, ...).

Nid: Elle niche en bourgade dans les pelouses. Fabre a décrit sa biologie sous le nom de l’halicte cylindrique.

Statut. Stable.

Cartes

Afficher en grand

Photos

Afficher en grand