Home >> Belgium & neighboring regions >> Halictidae Retour page mère
Lasioglossum fratellum
(Pérez 1903)
Auteurs(s) : Pauly A.
Halictus fratellus (Pérez, 1903) ; = Halictus subfasciatus Nylander, 1848, nec (Imhoff, 1832) ; = Halictus freygessneri Alfken, 1904 ; = Lasioglossum nigrum auct. nec (Viereck, 1903).

Diagnose. Proche de L. fulvicorne mais femelle à tête plus longue, le scutum à ponctuation plus dense, plus fine, les interpoinst plus mat, la carène du propodeum plus rectangulaire et plus fine, les tergites plus noirs et sans taches basales de tomentum. Le mâle diffère par l'article deux des tarses plus large et les genitalia.
Une espèce cryptique, L. subfulvicorne, peut être séparé uniquement par les genitalia des mâles.

Distribution. La sous-espèce typique ouest palaéarctique, depuis l’Angleterre jusqu’en Baschkirie (env. Maginsk) ; vers le Nord jusqu’en Lapponie suédoise (66°42’N), en Finlande jusque 69°N ; dans le sud de l’Europe seulement en montagne ; Caucase. La sous-espèce betulae Ebmer 1978 habite l'est palaéarctique: Corée, Chine (Prov. Ryang-gang), Russie (Primorskij).

Belgique. Cette espèce boréo-alpine habite les Hautes-Fagnes où elle est l’halicte la plus commune. Aussi en Campine mais rare et localisé.

Fleurs butinées:
En Belgique (Hautes Fagnes et Ardennes) les fleurs butinées, classées par ordre chronologique, sont les suivantes :
fin mai: collecte pendant les heures les plus chaudes de la journée (entre 13h et 18h) le pollen de Vaccinium myrtillus et Vaccinium uliginosum (Jelle Devalez, communic. pers.)
juin : Veronica chamaedrys, 2FFF (2 occurrences)
juillet : Campanula rotundifolia, 3MMM, 1FFF (3 occurrences); Epilobium angustifolium 1MMM, 1FFF (2 occurrences) ; Hieracium 1MMM ; Hypochaeris, 1MMM
août : Leontodon autumnale, 1FFF ; Epilobium angustifolium, 2MMM.
septembre : Hieracium sp., 1FFF.
En Autriche, Ebmer (1971) signale « L. niger » sur Arabis, Vaccinium, Solidago, Tussilago et Calluna. Ebmer (1973) précise que les deux espèces sont plus abondantes sur les Asteraceae jaunes : Senecio, Leontodon, Hieracium et Solidago virgaurea, plus rarement sur Calluna.
En Pologne, Pesenko et al. (2000) signalent 18 espèces de fleurs butinées par L. fratellum : Bellis perennis, Campanula sp., Chamaenerion sp., Crocus scepusiensis, Gagea lutea, Hieracium sp., Hieracium pilosella, Leontodon sp., Potentilla argentea, P. aurea, P. erecta, Ranunculus sp., Salix aurita, Taraxacum officinale, Tussilago farfara, Vaccinium myrtillus, Vaccinium vitisidea, Veronica sp.
Dans les Vosges, un MMM capturé sur Campanula rotundifolia (La Schucht, 10.VIII.1963, FUSAG). Dans les Alpes de Haute Provence, une FFF capturée sur Asteracea jaune dans une pelouse alpine (St Michel Peyresq, Pic du Rent, 29.VI.1971, A. Pauly). Dans les Hautes Alpes, au col de St-Véran à 2236m, le 12.VIII.1966, 2MMM sur Saxifraga aizoides (R. Wahis réc., FSAG). Dans les Pyrénées, 2MMM et 1FFF de L. fratellum capturés sur Asteraceae jaunes à 1990m (Les Angles, Bouillousette, 30.VIII.1978, P. Rasmont leg.).

Nidification et biologie :
Crèvecoeur et Maréchal (1935) observent une entrée de nid sur le sentier à Hockai le 2 juillet 1931 et environs 25 entrées de terriers au Bois de Drello à Botrange le 18 juillet 1934.
Heide (1992) a étudié le nid et la biologie de L. fratellum ainsi que Field (1996). Pesenko et al. (2000) résument la biologie de cette espèce dont la particularité est que la femelle vit deux ans.

Principales références :
Field J., 1996. Patterns of provisioning and iteroparity in a solitary halictine bee, Lasioglossum (Evylaeus) fratellum (Pérez), with notes on L. (E.) calceatum (Scop.) and L. (E.) villosulum (K.). Insectes sociaux (Paris), 43 : 167-182.
Heide A. van der, 1992. Zur Bionomie von Lasioglossum (Evylaeus) fratellum (Pérez), einer Furchenbiene mit langlebigen Weibchen (Hymenoptera Halictidae). Drosera (Oldenburg), 1992 (2) : 171-188.
Pesenko Y., Banaszak J., Radchenko V. & Cierzniak T., 2000. Bees of the family Halictidae (excluding Sphecodes) of Poland : taxonomy, ecology, bionomics. Bydgoszcz, 2000.

Statut. Stable. Mais habitat limité aux Hautes-Fagnes.

Remarque: Lasioglossum fratellus (Pérez, 1903) et non Lasioglossum fratellum (Pérez, 1903)
Halictus fratellus Pérez, 1903 : ccxiv.
L’épithète « fratellus » est un substantif.

Cartes

Afficher en grand

Photos

Afficher en grand