Home >> Belgium & neighboring regions >> Halictidae Retour page mère
Sphecodes puncticeps
Thomson 1870
Auteurs(s) : Pauly A.
SYNONYMIE. = Sphecodes bituberculatus Pérez, 1903; = Sphecodes opacifrons Pérez, 1903; = Sphecodes puncticeps var. cretanus Strand, 1921.
DIAGNOSE. Petite espèce. Mâle à gonocoxites non déprimés et allongés, les gonostyli assez simples et caractéristiques. Parfois difficile à distinguer du S. longulus dont il diffère par les taches feutrées des flagellomères très réduites, la ponctuation de la base du tergite 2 nettement plus forte. Femelle à mandibules simples comme chez S. longulus. Elle en diffère par la ponctuation du tergite 2 plus forte, la tête nettement plus large et la taille souvent plus grande.
DISTRIBUTION. Europe jusque dans le sud de la Finalnde et de la Suède, Afrique du Nord, Moyen Orient.
HABITAT. Terrains fraîchement remués, remblais, pelouse sableuses, etc... où poussent les Asteraceae et où niche son hôte principal Lasioglossum villosulum. Basse et Moyenne Belgique, Gaume.
PHENOLOGIE. Les femelles volent de mai à octobre, avec deux pics d'activité en juin et en août. Les mâles apparaissent fin juin et volent jusque début octobre.
HOTES : En Belgique observé à l'entrée des nids de Lasioglossum villosulum. Lasioglosum villosulum selon Alfken (1913) et probablement aussi L. brevicorne selon Bischoff (1927). Bogusch & Straka signalent aussi L. politum et L. sabulosum comme hôtes possibles. Perkins in Blüthgen (1934) et Falk (2015) signalent en Angleterre L. lativentre et L. quadrinotatum comme hôtes principaux.
STATUT. Commun.

Cartes

Afficher en grand

Photos

Afficher en grand