Home >> Belgium & neighboring regions >> Colletes Retour page mère
Colletes hederae
Schmidt & Westrich
Auteurs(s) : Nicolas J. Vereecken (Personal Homepage)
La Collète du lierre, Colletes hederae, est l’espèce la plus tardive de la faune belge d’abeilles solitaires. Cette espèce, longtemps restée méconnue, n’a été décrite pour la première fois qu’en 1993 sur base de spécimens récoltés en Allemagne et en Croatie (Schmidt & Westrich 1993; Bischoff et al. 2005). La raison la plus communément invoquée pour sa description tardive est son appartenance à un groupe d’espèces très affines (rassemblant aussi C. halophilus et C. succinctus) et peu différenciées du point de vue morphologique. Espèce liée au lierre (Hedera helix, Araliaceae) - les mâles visitent occasionnellement d'autres plantes pour s'approvisionner en nectar.

A species that exclusively forages on Ivy flowers (Hedera helix, Araliaceae) - males are sometimes found on other plants too foraging on nectar.

In Western France, this species is involved in a remarkable piece of sexual mimicry: blister beetle larvae (triungulins) of Stenoria analis (Coleoptera Meloidae) cluster together after they hatch and release sex pheromone-mimicking compounds that trigger mating attempts by patrolling males of C. hederae. A transfer of the triungulins on the body of the male bees follows, and the larvae ultimately jump off their host as the males interrupt their patrolling flights to come back to their nests. These beetles are cleptoparasites and develop upon the pollen & nectar gathered by C. hederae females in the brood cells (Vereecken & Mahé 2007; Mahé 2008).

Description -

Ecologie -

Phénologie - Cette espèce est généralement active d'août à octobre et compte une seule génération par an.

Distribution -

Parasites -


Description -

Ecology -

Phenology - This species is usually active from August until October; one generation per year.

Distribution -

Parasites -

Cartes

Afficher en grand

Photos

Afficher en grand